Les Femmes aux cheveux courts, de Patrice Leconte

Publié le par fantaisiesdefanny

 

41d6PSL1GhL. SL500 AA300

 

Le 4ème de couverture: 

"Je m'appelle Thomas, je suis un chic type, je travaille dans une papeterie. J'ai 27 ans, j'aime les femmes aux cheveux courts. Et il me reste un peu moins de trois ans pour trouver la femme de ma vie."

 Ce jeune homme qui aimait les femmes (aux cheveux courts) enquête dans un Paris de carte postale à la recherche de la femme idéale."

 

J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman. C'est simple et touchant. Il se lit facilement, le style est très fluide, et l'ambiance est emprunte de raffinement et de romantisme, mais sans virer cucu. Ce Thomas, le héros du roman, est délicat et optimiste, et on le suit avec plaisir dans sa quête de la femme idéale.

Bien sûr je me suis vite attachée au personnage pour plusieurs raisons:

      - il s'appelle Thomas...

      - il est persuadé que lorsqu'il aura 30 ans il devra absolument avoir trouvé son âme soeur. Comme si lui aussi, était victime de tous ces préjugés autour de la trentaine, de ces défis stupides qu'on se lance, et qu'il faut réussir abssolument avant de passer le cap de la trentaine. c'est parfaitement ridicule et ça me ressemble totalement.

      - il est passionné par les fournitures de bureau et travaille dans une papeterie: c'est le rêve !!! Moi aussi j'adore le papier, les stylos, les fournitures de bureau...Chacune de mes excursions en papeterie peut durer des heures, et j'ai toujours beaucoup de mal à reffreiner mes envies compulsives d'acheter un stylo ou un cahier. En général, d'ailleurs, je finis toujours par acheter un carnet à spirales qui vient rejoindre les nombreux autres toujours vierges au fond de mon tiroir. Je devrais peut-être consulter. 

      - il aime les femmes aux cheveux courts. Quel homme de goût ! (et là je sais que mon père sera content). En fait, il trouve qu'une femme qui porte les cheveux courts assume parfaitement sa féminité, sa personnalité, et accepte de se montrer réellement à la face du monde. Pour moi qui porte les cheveux courts depuis des années, c'est un véritable plébicite! De toute façon quand j'ai vu le titre du livre, ça a été comme une évidence: il fallait que je le lise! et je suis ravie de l'avoir lu !

 

      Il y a un passage du livre que j'ai beaucoup aimé: 

      "Le gros problème de la femme de votre vie, c'est que si elle existe, elle est forcément quelque part, mais que si on ne se trouve pas dans le même quelque part au bon moment, il n'y a pas de danger qu'on la croise jamais. Pareil pour elle, bien sûr. Il y a donc une part énorme laissée au hasard. Ce qui du reste ne me dérange pas, étant plutôt joueur. Le mieux, c'est quand même de se dire qu'il n'y a pas qu'une seule femme de votre vie mais beaucoup, en tous cas plusieurs, ce qui rassure un peu, en augmentant les chances de rencontres. Encore que je suis sur qu'il y a des gens qui se ratent tout le temps, finissent par épouser une autre femme que celle de leur vie, mais au moins, celle-là, ils l'ont rencontrée (comment leur jeter la pierre?), et c'est comme ça que l'on connait tant de couples qui ne vont pas trop bien ensemble, mais qui en gros s'en satisfont. Et puis, un jour, au détour d'un rue, chez un commerçant, chez des amis, en vacances, ils rencontrent une femme formidable, la femme qu'il auraient adoré épouser, une femme libre, idéale, et qui en plus ne semble pas insensible, une femme possible en somme, sauf que c'est trop tard, ils sont déjà mariés, n'ont pas envie de tout foutre en l'air, alors que s'ils avaient eu un peu plus de patience..."


Moi qui ai toujours cru en l'âme soeur, j'étais conquise en lisant ce livre !!

 

Publié dans Lectures

Commenter cet article

Nini 11/06/2011 00:56


Ça donne envie tiens! Je ne lis plus rien en ce moment... Mais dilemme: je n ai pas les cheveux courts!


fantaisiesdefanny 08/07/2012 21:41



quand je relis ce vieil article, je souris car aujourd'hui je m'escrime depuis plus d'un an à laisser pousser mes cheveux... il n'y a pas à dire, être une fille est un paradoxe permanent... 



deformelgraphy 01/06/2011 17:01


Comme je comprends ton " problème " de papeterie ! J'y étais y a une heure et je suis ressortie avec des rangements pour les feuilles ( j'en ai vraiment besoin ), des enveloppes ( un peu moins mais
ça sert toujours ) des pochettes plastiques ( j'aime c'est tout ! ^^ ) et un classeur de pochettes plastiques ( euh là non aucune raison ! ).
J'ai résisté à l'achat de crayons mais...C'était dur ! Ouais, on va ptet consulter en fait ! ^^